Cybèle, si belle

Cybèle, si belle, 2014

D'après l'Opéra « Faust » de Charles Gounod

Concert et Exposition avec la Renaissance Voulxoise

La Renaissance Voulxoise a choisi d'interpréter une marche intitulée « Chœur de soldats ». C'est un extrait de l'opéra « Faust » composée en 1859 par Charles Gounod. A l’image des marches militaires du début du XIXème siècle comme dans le final de la IXème Symphonie de Beethoven, l’orchestre se pare de couleurs martiales avec piccolo, grosse caisse, tambour, triangle. Initialement un chœur des soldats a assuré le succès de l’opéra à l’époque de Gounod et témoigne du goût du public d’antan pour le clinquant et la fanfaronnade. Les guerres de 1870 et celles du XXème siècle n'étaient pas encore passées par là...

Faust : un Opéra

Le docteur Faust est le héros d'un Conte populaire allemand du XVIème siècle, à l'origine de nombreuses réinterprétations.  Il est traduit en anglais par Christopher Marlowe (1593), qui est à son tour étudié par Goethe en allemand (1798), puis traduit en français par Gérard de Nerval (1828). Ces textes ont été illustré par Eugène Delacroix...

Cette histoire relate le destin d'un savant, Faust, qui contracte un pacte avec le Diable. Le diable met au service du docteur un de ses Esprits : le fameux Méphistophélès et lui procure un serviteur humain, un étudiant nommé Wagner. Faust dans sa seconde vie se tourne alors vers les plaisirs sensibles, au prix de son âme. Faust séduit la belle Marguerite.. . qui en mourra. Si cette histoire a inspiré de grands écrivains, il en est de même pour la musique qui nous offre plus de 40 opéras composés par Hector Berlioz, Robert Schumann et Charles Gounod...

Dans ces nombreuse variantes, il y a un air que nous connaissons tous, même si nous ne sommes pas de grands amateurs d'opéra. Il s'agit de l'air chanté par la Cantatrice dans les « Bijoux de la Castafiore » d'Hergé : « Ah je ris de me voir si belle en se miroir !... ». Cette cantatrice devient barde dans « Astérix chez Rahazade » la bande dessinée de Goscinny et Uderzo. Mais le chanteur à la voix mal ajustée et aux connaissances relatives se trompe dans les paroles ; il chante alors « Ah ! Je ris de revoir Cybèle en ce miroir... ». Cybèle étant la déesse de la fécondité, la boucle est bouclée, nous voilà revenu à nos histoires de maternité.

Collages sur dentelles de papier

Ces livres sont associés à d'autres collages sur des napperons de papier épinglés au mur pour d'autres gourmandises visuelles. Ces compositions utilisent différents documents quelques soit leur domaine artistique : littérature, musique, bande-dessinée, gravure... chinés au fil du temps. A ces collages s'ajoutent également des dessins « anatomiques » réalisés à partir de taches d'encre et rehaussés au crayon de couleur.  

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site